Retour à l'aperçu

Le secteur immobilier lance aujourd’hui une campagne de grande envergure en faveur du métier de syndic

Mardi 5 décembre 2023

Persbericht - Afbeelding

L’IPI, les Fédérations professionnelles Federia et CIB ainsi que le Fonds 323 unissent leurs forces pour revaloriser le métier de syndic

Seuls 562* agents immobiliers exercent exclusivement le métier de syndic sur l’ensemble de notre territoire, un chiffre bien trop faible pour gérer professionnellement le nombre croissant de copropriétés en Belgique. Ce constat découle non seulement de la grande enquête menée par l’ensemble du secteur mais aussi des signaux envoyés par le marché. Tous les voyants sont au rouge, et le secteur a donc décidé de passer à l’action ! La campagne d’information et de sensibilisation, soutenue par l’ensemble du secteur, devrait non seulement éclairer les copropriétaires sur les compétences et tâches du syndic, mais aussi susciter de nouvelles vocations.

Le syndic est le garant de la protection du patrimoine commun des copropriétaires. Il gère donc les parties communes des copropriétés dans des immeubles d’appartements (ascenseur, cage d’escalier, toiture, etc.). En Belgique, une copropriété doit légalement être gérée par un syndic. Par conséquent, plus d’un million et demi de résidents sont régulièrement en contact avec un syndic, lequel occupe donc un rôle essentiel au sein de la copropriété. Pour autant, la profession souffre depuis de nombreuses années d’une profonde pénurie. En mettant en avant les nombreux aspects positifs du métier, nous espérons susciter de nouvelles vocations auprès des étudiants, de profils divers en quête d’une reconversion professionnelle ou encore de nos membres déjà actifs en tant qu’agents immobiliers-courtiers.

Le métier de syndic se caractérise par sa polyvalence et sa diversité ! Les syndics interviewés dans le cadre de la campagne abondent dans ce sens, et expliquent à travers diverses vidéos en quoi consiste le métier ainsi que la satisfaction qu’ils en retirent au quotidien. Bien entendu, l’aspect humain occupe une place prépondérante du fait des nombreux contacts qu’entretient le syndic avec les copropriétaires, les fournisseurs, les entrepreneurs, etc. Le syndic recherche également activement des solutions bénéfiques pour la copropriété, notamment en termes de réparations ou de rénovations, réduisant ainsi l’impact environnemental du bâtiment.

Bien que le syndic soit parfois confronté aux doléances des copropriétaires, cela ne représente qu’une petite partie de ses nombreuses tâches. « Il supervise d’une main de maître les réunions et veille à parvenir rapidement à un consensus entre les différentes parties tout en les orientant vers la meilleure solution possible. Par ailleurs, davantage d’assemblées générales sont organisées en journée. Cette évolution est positive, d’autant plus que les meilleures décisions ne sont pas toujours prises le soir au sortir d’une longue journée de travail. Et, tout bien considéré, si l’on prend le temps d’aller chez le médecin en journée, pourquoi ne pas en faire de même pour une réunion aussi importante qu’une assemblée générale ? » Sandrine Galet, vice-présidente de l’IPI.

La campagne s’adresse également aux copropriétaires qui méconnaissent le rôle et les compétences exacts du syndic. « Saviez-vous qu’un syndic est tenu par un cadre légal, lequel fixe à 16 le nombre de missions qu’il doit respecter ? Il ne peut par exemple pas arbitrer les conflits entre copropriétaires ni résoudre les problèmes techniques dans les parties privatives d’une copropriété. Ces 16 missions seront progressivement expliquées sur le site internet de la campagne, sur lequel le consommateur peut également tester ses connaissances sur le métier de syndic à travers un quiz. En outre, le fonctionnement d’une copropriété sera expliqué de manière compréhensible et accessible dans une brochure prochainement téléchargeable sur le site de la campagne. », Charlotte De Thaye, directrice générale de Federia.

Le secteur espère susciter l’intérêt tant des étudiants que des profils provenant de tous horizons. Le Fonds 323 est très actif auprès des étudiants en immobilier et les sensibilise notamment au manque d’employés au sein des bureaux de syndics. Notons qu’aucune agréation IPI n’est requise pour exercer en qualité d’employé. « Le Fonds du Secteur immobilier facilite depuis des années la formation des professionnels de l'immobilier actuels et futurs. D'une part, nous soutenons les établissements d'enseignement supérieur qui proposent des formations spécifiques à l'immobilier. D'autre part, nous nous concentrons davantage sur d'autres profils, tant internes qu’externes au secteur. Dans ce cadre, nous développons notamment des formations qui leur permettent de rejoindre plus facilement un bureau de syndic », Rik De Stoop, directeur du Fonds 323.

Les premières réactions récoltées sur le terrain sont déjà très positives, les syndics étant non seulement ravis que leur métier soit ainsi mis en valeur, mais aussi que les copropriétaires soient clairement informés. Découvrez la campagne ici : votre-syndic.be

* chiffre arrêté au 30 novembre 2023, source : base de données de l’IPI

La campagne est soutenue par :

logo