Anti-blanchiment : Listes "Pays à risques" du GAFI et de l'UE

Anti-blanchiment : Listes "Pays à risques" du GAFI et de l'UE

Vendredi 16 mars 2018

 

En février 2016, la Cellule de Traitement des Informations Financières (CTIF), nous demandait de faire part à nos membres de la déclaration publique du 19 février 2016 du GAFI (Groupe d'action financière) qui avait identifié deux juridictions qui constituent un risque important pour le système financier international dû à l’absence d’un dispositif complet de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Ces 2 états ainsi que la liste des autres juridictions à risques se trouvent sur le site de la CTIF.

Cette liste a été mise à jour le 28 férier 2018 sur le site du Groupe d’action financière​ (GAFI). 

La Commission européenne a, pour sa part, pour la première fois établi une liste des pays tiers concernés en juillet 2016. Cette liste est mise à jour règulièrement et a été modifiée pour la dernière fois le 6 mars 2018 par le Réglement délégué (à télécharger ci-dessous).

Les pays présentant un risque élevé de BC/FT (Blanchiment de capitaux/Financement du terrorisme) pour le système financier européen sont, actuellement :

  1. l’Afghanistan
  2. la Bosnie-Herzégovine
  3. l’Éthiopie
  4. le Guyana
  5. l’Irak
  6. l’Iran
  7. la Corée du Nord
  8. le Laos
  9. le Sri Lanka
  10. la Syrie
  11. le Trinidad et Tobago
  12. la Tunisie
  13. l’Ouganda
  14. le Vanuatu
  15. le Yémen

Des mesures de vigilance renforcées doivent être appliquées dans les relations avec les clients établis dans ces pays.​

Comme la liste de l’UE se base sur la propre évaluation de la Commission européenne, les modifications apportées à la liste du GAFI ne sont pas reprises automatiquement dans la liste de l’UE. La liste de l’UE reprend, par conséquent, d’autres pays que celle du GAFI.

Retrouvez l'ensemble de ces listes de pays à risques sur le site du SPF Finances.