La transparence est notre leitmotiv

La transparence est notre leitmotiv

Jeudi 30 octobre 2014

L’IPI entend aller de l’avant

Après les remous de ces dernières semaines, l’Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) souhaite ne pas se laisser distraire par les troubles engendrés par le changement de présidence et les malheureux événements intervenus récemment. « Concernant le dossier ‘conflit d’intérêts’ transmis à notre ministre de tutelle, laissons le Parquet faire son travail. L’Institut n’a rien à cacher », explique Yves Van Ermen, président de l’IPI.

« Il est temps d’aller de l’avant et de prendre de nouvelles dispositions pour pousser plus loin encore la professionnalisation du secteur », poursuit-il. Un mot d’ordre qu’entend bien suivre le Conseil national (parlement de l’IPI) qui, réuni jeudi dernier, a pris toute une série de mesures positives pour assurer d’une part un maximum de transparence et d’autre part une meilleure protection du consommateur.


Contrats revus

Pour continuer à travailler en toute confiance et repartir sur de bonnes bases, tous les contrats en cours à l’Institut vont être analysés par les agents immobiliers siégeant au Conseil national. Les mandataires auront pour ce faire la possibilité de faire appel à un ou plusieurs experts de leur choix (avocat ou technicien). « Nous faisons de la transparence notre leitmotiv et nous souhaitons bannir à l’avenir toute éventuelle suspicion », insiste Yves Van Ermen.


Pluralité des devis

Dans l’attente de l’adoption d’un arrêté royal actuellement en préparation au cabinet de Madame Laruelle, l’Institut a voté de nouvelles dispositions en vue d’instaurer un maximum de transparence. Dorénavant, pour tout contrat à venir, plusieurs offres devront obligatoirement être présentées aux membres du Conseil national à qui incombera le choix du fournisseur. Le commissaire de gouvernement qui assiste à chaque assemblée de l’organe décisionnaire aura ainsi la possibilité de prendre connaissance et de contrôler les futurs contrats.


Deux conseils communautaires

L’équipe de l’IPI a également approuvé la restructuration de l’Institut qui restera uni et va s’atteler à la mise en place de deux conseils communautaires, l’un germano-francophone et l’autre néerlandophone. Ces organes, appelés à mieux répondre aux besoins d’un secteur soumis à des
législations toujours plus spécifiques aux Régions, s’imposent dans le paysage immobilier actuel. Un projet de loi en ce sens va être soumis à Madame Laruelle. « Nous espérons qu’il puisse être voté avant la fin de législature ».


Une assurance pour tous

Enfin, l’IPI examine de quelle manière souscrire, dès 2014, une assurance afin que les agents immobiliers agréés soient tous, sans la moindre exception, couverts en responsabilité civile professionnelle et cautionnement, et cela afin de protéger au maximum le consommateur ! « La loi oblige tous les agents immobiliers à souscrire une telle assurance, mais pour éviter les défauts dans le paiement des primes ou l’absence de couverture, l’IPI va trouver une solution pour que tous les professionnels soient effectivement en ordre d’assurance », précise encore le président. Pour 2014, il devrait s’agir d’une solution intermédiaire. « L’IPI souhaite souscrire une police pour ceux qui ne sont pas couverts pour 2014 et s’arranger directement avec les professionnels concernés pour le paiement de la prime. Nous proposerons une solution globale pour le 1er janvier 2015, et cela afin de tenir compte des délais de préavis stipulés par les polices d’assurances qui ont été souscrites par les agents immobiliers ».