Pourquoi l'IPI a-t-il été créé ?

L’Institut professionnel des Agents immobiliers (IPI) est bien plus qu’un organe de contrôle

Fin 2016, notre pays comptait 9.877 agents immobiliers agréés – intermédiaires, syndics et régisseurs. Ces agents immobiliers s’occupent tous de ce que le Belge continue à considérer comme l’une des choses les plus importantes dans la vie : l’immobilier et le logement. Toute personne souhaitant exercer des activités d’agent immobilier comme indépendant en Belgique a besoin pour cela d’une agréation de l’IPI, l’Institut professionnel des Agents immobiliers.

Regardez cette vidéo synthétisant ce que l’IPI fait pour vous

Création et statut de l’IPI

Au début, tout le monde pouvait être agent immobilier, ce qui a donné lieu à une prolifération malsaine pour les consommateurs et les professionnels, à une concurrence déloyale et à des pratiques douteuses dans le chef de certaines personnes, nuisant ainsi à la réputation du secteur. Peu à peu, il est apparu qu’une réglementation s’imposait.

Afin de réglementer la profession d’agent immobilier, les pouvoirs publics ont créé en 1993 un organisme professionnel de droit public : l’IPI. Un organisme professionnel de droit public est un organisme indépendant et autonome à caractère représentatif : les membres des différents organes sont élus parmi et par les agents immobiliers proprement dits. Les pouvoirs publics contrôlent l’Institut par l’intermédiaire d’un commissaire du gouvernement. Ce dernier assiste aux réunions du Conseil national et peut faire appel auprès du ministre des Classes moyennes de toute décision du Conseil national contraire à la législation, mettant en péril la solvabilité de l’Institut ou ne relevant pas de la mission du Conseil national.

La création de l’Institut professionnel des Agents immobiliers a été concrétisée par l’AR du 6 septembre 1993 protégeant le titre professionnel et l’exercice de la profession d’agent immobilier. Deux ans plus tard, le 1er mars 1995, l’Institut ouvrait ses portes pour la première fois : un tournant dans l’histoire de l’immobilier. À partir de ce jour, on a pu séparer le bon grain de l’ivraie dans un marché jusqu’alors non réglementé.

Depuis lors, seules les personnes disposant d’une agréation IPI peuvent se qualifier d’« agents immobiliers » et peuvent « poser les actes » réservés par la loi à l’agent immobilier. En effet, la profession d’agent immobilier est protégée depuis l’Arrêté Royal du 6 septembre 1993, tout comme les métiers de comptable, d’avocat, d’architecte ou de médecin.

Professionnalisation du et dans le secteur de l’immobilier

Depuis ses débuts, l’Institut professionnel fédéral des Agents immobiliers s’est investi de façon systématique, sous la tutelle du ministre des Classes moyennes, dans la professionnalisation du secteur de l’immobilier, et ce de différentes manières : en conscientisant les agents immobiliers à propos des droits et obligations prescrits par leur déontologie, en proposant une formation permanente permettant aux agents immobiliers de se recycler, en retirant l’agréation des agents immobiliers ne disposant pas de l’assurance et de la caution requises, etc.

Chaque mesure prise par l’IPI, chaque démarche entreprise par l’Institut a toujours été motivée par la protection du consommateur. En effet, un agent immobilier offre à ses clients la sécurité requise, agit dans le respect du code de déontologie et avec professionnalisme et dispose d’un bagage suffisant pour donner des conseils corrects.