Nouveau record : la Belgique compte désormais 10.767 agents immobiliers

Nouveau record : la Belgique compte désormais 10.767 agents immobiliers

Mercredi 5 mai 2021
Année après année, le nombre d'agents immobiliers augmente. En 2010, l’on en dénombrait 8.855, ce qui constitue une hausse de près de 2.000 membres en dix ans ;
L'Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) a ouvert 1.505 dossiers disciplinaires sur base de plaintes ainsi que d'inspections proactives ;
Le nombre d’inspections proactives menées par l’IPI est également en hausse. L'année dernière, 384 inspections ont été réalisées dans tout le pays ;
La lutte contre les faux agents immobiliers demeure une de nos priorités. Ainsi, 380 dossiers ont été ouverts et 326 inspections ont été menées. 25 faux agents immobiliers ont été condamnés par la justice et ont donc été écartés du marché grâce aux efforts de l’IPI.

>> Lire notre rapport annuel 2020

Depuis 2011, le nombre de membres est en hausse. Entre les omissions (désinscriptions) et les inscriptions, le nombre total de membres a augmenté de 137 depuis 2019. Les inscriptions à la liste des stagiaires ont également emprunté une courbe ascendante. Il semble que la crise de la Covid-19 n’ait eu que peu ou pas d’effet sur l’adhésion des membres à l’IPI. Néanmoins, l'accès à la profession est moins évident qu’il n’y paraît. Chaque candidat agent immobilier doit en effet effectuer un stage qui est suivi par un examen écrit et oral et les candidats ne semblent pas découragés par la stricte réglementation qui entoure la profession. L’attrait pour le métier d’agent immobilier ne diminue pas, et peut notamment trouver son origine dans les programmes immobiliers télévisés ?  

La plupart des agents immobiliers proviennent de la région de Bruxelles-Capitale (1.934), ainsi que de la Flandre-Occidentale (1.604) et de la Flandre-Orientale (1.454). 32% des membres sont des femmes, un pourcentage en constante évolution tant dans la profession d’agent immobilier que dans les autres professions libérales.

Le point de saturation est-il atteint ?

On peut se demander, à juste titre, si ces 10.767 membres parviendront à se partager le gâteau. En comparaison avec le passé, l’agent immobilier se spécialise davantage dans certaines niches telles que l’immobilier de luxe, l’immobilier estudiantin, la location, … Dans certains cas, il se consacre entièrement au métier de syndic (gestion des parties communes au sein des copropriétés). La proportion de membres effectuant le métier de syndic est relativement faible, ce qui en fait un marché aux multiples possibilités. Malheureusement, le métier de syndic souffre encore d’une image poussiéreuse.

"Si auparavant l'agent immobilier s’occupait de tâches très diversifiées, aujourd'hui et à l'avenir il devra se spécialiser davantage. En exploitant des niches de marché telles que l'immobilier de luxe ou l’immobilier estudiantin, vous pouvez devenir une référence dans votre région. Si le nombre de courtiers est en croissance constante, le métier de syndic reste clairement à la traîne malgré une évolution favorable de la copropriété. En effet, le nombre croissant de copropriétés offre une véritable garantie d'emploi permanent pour cette profession exigeante".
Nicolas Watillon, président de l’IPI

30 % d'inspections proactives supplémentaires par rapport à 2019

L'IPI peut agir sur base d’une plainte concrète, mais peut aussi procéder à des inspections proactives et aléatoires. Ces contrôles sont effectués par des experts de l’IPI, désignés par l’assesseur juridique, et qui ont pour mission de se rendre sur le terrain dans les agences immobilières avec toute une liste d’informations à vérifier. Ainsi, 384 inspections ont été effectuées l’année passée, un nombre nettement supérieur à celui de 2019 (297). Ces contrôles portent sur divers éléments tels que l'obligation de formation permanente de l'agent immobilier, le respect des obligations en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, les opérations effectuées à partir du compte de tiers juridiquement protégé, … Si l’assesseur juridique, qui instruit les dossiers disciplinaires, estime que les manquements sont suffisamment graves, l’agent immobilier sera convoqué devant la Chambre exécutive de l’IPI. C'est ce qui s'est produit dans 43 cas l’an dernier, bien que certains autres dossiers soient encore à l’instruction.

En ce qui concerne les sanctions disciplinaires, les Chambres exécutives (les organes disciplinaires de l'IPI) ont prononcé 22 radiations. Cela signifie que 22 agents immobiliers ont définitivement perdu le droit d’exercer la profession. En outre, 116 suspensions (interdictions temporaires d’exercer), 63 blâmes et 36 avertissements ont été prononcés.

Exercice illégal : 25 faux agents immobiliers en moins sur le marché

Chaque année, l’IPI poursuit devant les tribunaux les faux agents immobiliers, c’est-à-dire des personnes qui travaillent sans agréation IPI, afin de les retirer du marché. Ces personnes constituent une menace pour les consommateurs car elles ne disposent entre autres ni des connaissances professionnelles requises, ni d'une assurance responsabilité civile professionnelle et cautionnement, des garanties qui ont pour but de protéger les consommateurs.

En 2020, le service Dépistage de l’IPI a ouvert 380 dossiers dans le cadre d’un soupçon d’exercice illégal de la profession (c’est-à-dire sans agréation IPI). Ces dossiers sont ouverts sur la base de signalements de consommateurs, d’agents immobiliers ou encore grâce au travail d’investigation des détectives privés de l’Institut. Ainsi, 25 faux agents immobiliers ont été retirés du marché l’année passée. Le tribunal a ordonné la cessation immédiate de leurs activités, des condamnations souvent assorties d’astreintes financières pouvant grimper jusqu’à 5.000 € par infraction et par jour.