Les commissions belges dans la moyenne européenne

Les commissions belges dans la moyenne européenne

Mercredi 17 décembre 2014

Début décembre, un reportage télévisé de l'émission flamande Panorama (VRT) accusait -à tort- l’IPI de pousser les agents immobiliers à demander des commissions trop importantes. Pour rappel, les barèmes obligatoires ou imposés sont interdits par l’Union européenne car ceux-ci entravent le droit de la concurrence.

Les agents immobiliers approchés (en caméra cachée) par les journalistes de Panorama appliquaient en moyenne une commission de 3% (avec ou sans TVA, selon les courtiers). L’émission faisait alors une comparaison avec le marché néerlandais qui, avec ses commissions planchers, s’inscrit comme une exception dans le paysage immobilier européen.

Les chiffres du CEPI, le Conseil européen des fédérations immobilières, montrent bien que les commissions demandées en Belgique ne sont pas particulièrement élevées et se situent dans la moyenne européenne qui oscille entre 3% et 5%.

Le graphique ci-dessous indique les commissions minimales et maximales pratiquées dans douze pays européens, dont la Belgique. Au vu de ces chiffres, il ressort qu’il n’est pas sérieux d’établir une comparaison basée uniquement sur les tarifs pratiqués chez nos voisins hollandais.  




V = commission supportée par le vendeur
A = commission supportée par l’acheteur