Radiations en 2015

Augmentation des radiations en 2015

Mercredi 1 juin 2016

En 2015, l’IPI a reçu 1142 plaintes à l’encontre d’agents immobiliers.

 

La procédure de plainte de l’Institut est très accessible et transparente, ce qui laisse la porte ouverte à des plaintes non fondées ou des plaintes pour lesquelles l’IPI n’est pas compétent. Il appartient à l’assesseur juridique, un avocat nommé par le ministre, de juger si une plainte doit être traitée par l’IPI ou classée sans suite. En 2015, 769 plaintes, soit plus de 67% des plaintes ont été classées sans suite.

 

En 2015, 600 dossiers concernant des plaintes de 2015 et des années précédentes ont été présentés en première instance à la Chambre exécutive disciplinaire. Ils concernaient 458 agents immobiliers (le même agent peut faire l’objet de plusieurs plaintes).  Pour 117 d’entre eux, la décision disciplinaire a consisté en une radiation.  

 

C’est plus que les années précédentes. En 2013 et 2014, il y a eu respectivement 78 et 86 radiations.

Les chiffres 2015 le prouvent : contrairement à ce que certains ont pu soutenir, l’IPI travaille de manière efficace pour contrôler le respect de la déontologie de la profession.    

 

Yves van Ermen, président de l’IPI : « Chaque problème est un problème de trop mais la grosse majorité des 9.539 agents immobiliers du pays fait son travail correctement. Celui ou celle qui ne respecte pas les règles déontologiques, fait l’objet d’une procédure disciplinaire en toute transparence. »

 

Retrouvez le détail de la répartition des décisions des Chambres exécutive et d’appel de l’IPI dans notre communiqué de presse.