Comment devenir agent immobilier ?

Agent immobilier indépendant ou employé ?

Si vous voulez exercer des activités d'agent immobilier en qualité d'indépendant (et, ainsi, pouvoir porter ce titre), vous êtes tenu d'être inscrit à l’IPI, tant pour des activités à titre principal qu’à titre complémentaire. Pour obtenir cette agréation, vous devez répondre à certaines conditions et parcourir un trajet d’agréation. L’employé qui travaille pour le compte d’un agent immobilier agréé n’a pas besoin d’être agréé lui-même, mais doit être sous la responsabilité et la surveillance d’un agent immobilier.

Lorsque vous remplirez votre formulaire de demande pour devenir agent immobilier, vous devrez préciser quelles activités vous comptez exercer : des activités de courtier (vente et location), de syndic (gestion) ou les deux. Ce choix est très important et déterminant pour votre stage et ce, à plusieurs égards.

 

Diplôme requis

Vous pouvez entamer la procédure pour devenir agent immobilier si vous êtes en possession de l’un des documents suivants :

  • un diplôme de l’enseignement supérieur d'un niveau minimal de bachelier (3 ans, soit de niveau 6 minimum dans l’EQF) ;
  • un certificat équivalent délivré par un jury d'État ou de communauté ;
  • un diplôme de formation de chef d’entreprise correspondant à la profession d’agent immobilier ;
  • un titre de formation provenant d’un autre État membre donnant accès dans ce pays à la profession d’agent immobilier ou permettant d’y exercer cette activité.

Vous trouverez tous les détails à ce sujet dans l’arrêté royal du 30 août 2013 relatif à l’accès à la profession d’agent immobilier.

 

Inscription

Si vous disposez du diplôme requis pour devenir agent immobilier, vous pouvez envoyer votre demande d’inscription à la liste des stagiaires par recommandé au Président de la Chambre exécutive. Vous avez besoin de tous les documents suivants pour être tout à fait en ordre :

  1. le formulaire de demande d'inscription à la liste des stagiaires dûment complété et signé
  2. une copie de votre carte d’identité (recto verso)
  3. une copie de l’un des diplômes requis dont vous disposez (voir ci-dessus)
  4. une attestation récente d’affiliation à une caisse d’assurances sociales pour indépendants
  5. trois exemplaires originaux de votre/vos convention(s) de stage
  6. un extrait du casier judiciaire (certificat de bonnes vie et mœurs), ne datant pas de plus de trois mois
  7. la déclaration sur l'honneur, jointe au formulaire de demande, concernant une faillite antérieure éventuelle
  8. une preuve de paiement des frais de dossier
  9. une preuve de compte de tiers (sauf si vous ne comptez exercer que des activités de syndic)

Bien entendu, votre maître de stage doit également être habilité à vous accompagner.

Lorsque que votre dossier sera tout à fait en ordre (et pas avant), vous recevrez une invitation à passer le test de compétences.

 

Test de compétences

Une fois que vous avez remis un dossier d’inscription complet à la Chambre exécutive (CE) et que vous avez reçu la confirmation officielle selon laquelle ce dossier est en ordre, vous pouvez venir passer le test de compétences. Ce test est toujours organisé dans nos locaux au 16B, rue du Luxembourg à Bruxelles, et ce dans la langue de votre choix. 

Écrit et pour tout le monde

Le test de compétences est un test écrit que vous devez passer avant de commencer votre stage afin d'évaluer vos connaissances professionnelles et vos aptitudes. Tout le monde doit passer ce test, quel que soit le diplôme ou l’expérience. Cet examen permettra à l’IPI d’identifier vos éventuels manquements et les points à travailler et de déterminer dans quel domaine vous devez encore parfaire vos compétences. Ce test n’est pas un examen d’entrée et n’empêche donc pas d’accéder au stage. En principe, la "réussite" ou non du test n’a donc aucune importance. Pendant votre stage, il va de soi que vous devrez accorder une attention particulière aux points sensibles identifiés. En effet, lors du test d'aptitude pratique qui suivra, ces points faibles pourraient bien être passés sous la loupe.

Ici, vous trouverez plus d'infos sur le test.

 

Stage

Une fois le test de compétences passé, vous serez inscrit sur la liste des stagiaires et vous recevez votre numéro IPI. Vous devez alors effectuer un stage dans l’agence d’un maître de stage, qui doit être un membre agréé IPI répondant à certaines conditions.

Ce n’est qu’après avoir reçu officiellement votre numéro IPI que vous pouvez entamer votre stage et commencer à exercer les activités d’agent immobilier que vous avez choisies : uniquement selon la colonne dans laquelle vous vous êtes inscrit (courtier et/ou syndic). 

Pour son bon déroulement, voici les informations complémentaires et indispensables que vous devez consulter avant de commencer votre stage :

  • les informations détaillées ;
  • la liste des maîtres de stage disponibles ;
  • les questions fréquentes à propos du stage ;
  • les formulaires requis.

Téléchargez le manuel explicatif Stage

 

Test d'aptitude pratique

La dernière étape de ce trajet est le test d'aptitude pratique. Il nous permet de déterminer si, à l’issue de votre stage, vous êtes capable en tant que stagiaire de mettre les connaissances théoriques en pratique et si vous êtes à même d’exercer la profession d’agent immobilier conformément aux lois en vigueur et aux règles déontologiques.

Procédure d’inscription

Ce n’est qu’après avoir effectué valablement votre stage que vous pouvez vous inscrire au test d'aptitude pratique. L’inscription à cet examen se fait sur ce site Internet. Une fois inscrit, vous recevez une confirmation électronique vous permettant de passer l’examen écrit avec mention de la date prévue et de l’heure précise. Si, pour l’une ou l’autre raison, vous ne parvenez pas à vous inscrire en ligne, vous pouvez également le faire en téléphonant au secrétariat de la Chambre exécutive.

Si votre dossier n’est pas en ordre, la Chambre décidera de ne pas vous autoriser à passer le test d'aptitude pratique, après vous avoir éventuellement entendu à ce sujet. Si vous contestez ce refus, vous avez la possibilité d’introduire un recours auprès de la Chambre d’appel. 

Tout comme le test de compétences, les deux parties du test d'aptitude pratique se déroulent toujours dans nos locaux au 16B, rue du Luxembourg à 1000 Bruxelles. Nous vous demandons de vous présenter à l’heure à la date mentionnée dans le courrier. Vous aurez besoin de la confirmation de votre rendez-vous et d’un document avec une photo permettant de vous identifier (carte d’identité, passeport, permis de conduire).

Vous pouvez annuler votre rendez-vous en adressant un écrit au secrétariat de la Chambre exécutive au plus tard la veille de la date prévue, sauf en cas de force majeure dûment établie.

Accessoires également interdits

Comme pour le test de compétences, les objets suivants sont inutiles et ne sont donc pas autorisés : "tout appareil permettant de communiquer avec l’extérieur, de même que tout document, matériel ou gadget technologique pouvant assurer une telle fonction". Ces objets peuvent être laissés dans la partie de la salle réservée aux effets personnels des participants.

Déroulement et résultat

Pour chaque stage effectué, vous devez passer un test d'aptitude pratique. Par conséquent, si vous effectuez deux stages séparés pour être titulaire dans les deux colonnes courtier et syndic, vous devez passer un test d'aptitude pratique pour chaque type d'activité. Si vous réalisez un seul stage dans le but d’être actif dans les deux colonnes, vous ne devez passer qu’un seul test d'aptitude pratique.

Les deux parties du test se composent comme suit. La partie écrite est une série de questions à choix multiple consistant à résoudre des problèmes et des cas pratiques. Vous devez obtenir un score de 60 % avant de pouvoir passer à la partie orale. Si vous échouez à cette partie écrite, vous pouvez la recommencer une fois. En cas de nouvel échec, le candidat est omis (de la/des colonne(s) pour laquelle/lesquelles vous passez l’examen). Si vous réussissez l'épreuve écrite, le service Stage de l’Institut vous envoie un courrier recommandé vous invitant à la session orale. Ces tests ne se déroulent donc pas le même jour.

La partie écrite est donc suivie de la partie orale, à laquelle vous devez également obtenir un score de 60 %.

L’examen oral comprend un commentaire sur la partie écrite et des questions sur la pratique de la profession et sur la responsabilité professionnelle. Par ailleurs, les points d’attention identifiés lors du test de compétences peuvent également être évalués afin d'évaluer vos progrès. C’est pour cette raison que vous devez toujours d’abord passer l’examen écrit.

Si, à l’issue de votre stage, vous réussissez les sessions écrite et orale du test d'aptitude pratique, vous serez inscrit au Tableau des titulaires. Il appartient à la Chambre exécutive de l’IPI de déterminer si vous disposez d’un bagage suffisant pour être titulaire. Si vous ne réussissez pas cet examen-ci, vous pouvez également le repasser une fois. Si vous échouez à nouveau, vous êtes omis (de la/des colonne(s) pour laquelle/lesquelles vous passez l’examen).

Délai

À partir de votre inscription sur la liste des stagiaires, vous disposez de 3 ans pour effectuer votre stage et pour réussir le test d'aptitude pratique. Vous n’avez que 2 chances, tant pour l’examen écrit que pour l’examen oral. En cas d’échec, vous êtes omis de la liste des stagiaires par la Chambre exécutive. Chaque stagiaire omis ne peut se réinscrire qu’une seule fois pour recommencer le stage depuis le début.

Choix de la langue

L’examen écrit est informatisé. Vous pouvez choisir de le passer dans l’une des trois langues nationales : en français, en néerlandais ou en allemand.

Pour l’examen oral, vous devez vous présenter devant la Chambre exécutive compétente, à savoir celle du rôle linguistique sur lequel vous êtes inscrit. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous faire assister par un interprète de votre choix.

Vous trouverez des questions sur la procédure détaillée dans cette FAQ.

Réussi ?

Félicitations ! Vous êtes inscrit comme titulaire au Tableau pour lequel vous avez sollicité une titularisation. Vous gardez le numéro d'agréation IPI que vous avez obtenu depuis que vous êtes stagiaire. 

Nous vous invitons à une réception au cours de laquelle vous recevrez un panonceau ainsi qu’un certificat officiel !

 

Et ensuite ?

La profession d’agent immobilier est une profession remplie de défis qui a un impact important sur la vie des individus, si vous exercez en tant que courtier ou en tant que syndic. Mais parce que le secteur de l’immobilier représente bien plus que la vente ou location de biens ou la gestion de copropriétés, l’agent immobilier est tenu de respecter les règles déontologiques et doit se former en continu pour rester informé des évolutions les plus récentes. 

 

Agent immobilier ressortissant d'un autre Etat de l'Union européenne

Les personnes qui exercent la profession d'agent immobilier dans un autre pays de l'Union européenne ou dans un autre Etat qui est partie à l'Accord sur l'Espace économique européen peuvent demander à exercer sur le territoire belge soit à titre occasionnel, soit à titre habituel ou permanent.

Exercice temporaire et occasionnel de la profession

Préalablement à toute prestation sur le territoire belge, l'agent immobilier exerçant dans un autre Etat membre de l'Union européenne et qui ne souhaite pas créer un établissement en Belgique doit introduire auprès de la Chambre exécutive de l’Institut une déclaration préalable.

Cette déclaration doit être au besoin renouvelée chaque année.

L'appréciation du caractère temporaire et occasionnel est du ressort de la Chambre exécutive qui se base sur des critères de durée, de fréquence, de périodicité et de continuité des activités effectivement exercées par l'agent immobilier concerné.
Télécharger un Formulaire de déclaration d’exercice occasionnel

Exercice habituel ou permanent de la profession

Tout agent immobilier établi préalablement dans un autre Etat de l'Union européenne ou de l'Espace économique européen et souhaitant exercer de manière habituelle la profession sur le territoire belge et, le cas échéant, y créer un établissement et/ou y développer une activité immobilière devra demander son inscription au tableau des titulaires. En effet, dans certains cas, l'admission directe au tableau des titulaires est possible. Pour plus de renseignements, veuillez vous adresser directement au secrétariat de la Chambre exécutive (ce@ipi.be).

Réinscription

Les personnes qui ont quitté la profession mais qui souhaitent excercer à nouveau peuvent le faire en demandant leur réinscription au tableau des titulaires auprès de la Chambre exécutive de l'IPI.

Téléchargez ici le formulaire de demande de réinscription au tableau des titulaires.

Une fois rempli, ce formulaire devra être envoyé par recommandé au Président de la Chambre exécutive de l'IPI.